Le poulpe : animal fascinant


Le poulpe et ses particularités

Le poulpe a longtemps été étudié pour son intelligence grâce à son système nerveux de plus de 50 millions de neurones tel un chien. Les poulpes  possèdent un cerveau central mais aussi des cerveaux périphériques dans chaque bras.
Il se compose de 8 bras permettant de détecter les mouvements dans l’espace, sentir des textures. Tous contiennent des ventouses pour attraper les objets ou organismes.
Au total, le poulpe requiert 9 cerveaux et 3 cœurs. Son sang se dévoile bleu grâce à l’hémocyanine, une protéine reposant sur le cuivre et non le fer pour transporter l’oxygène.

Cet animal a été utilisé pour plusieurs expériences réussies : ouverture d’un pot en verre, se situer dans des labyrinthes mais encore prédire le résultat de la coupe du monde 2010 avec Paul le poulpe.

Selon les scientifiques, les poulpes se rencontrent, savent communiquer, construire leurs nids, chasser leurs congénères.
Dotée d’un véritable talent de camouflage, le poulpe change de couleur et même de forme pour certaines espèces afin d’éviter les prédateurs ou bien se nourrir.
Il peut aussi jeter un jet d’encre pour échapper aux prédateurs.

Pour se nourrir, il utilise ses bras pour capturer ses proies, insérer un venin qui les paralyse et son bec pour les déchiqueter.
Il consomme des larves de crustacés en étant juvénile mais adulte il préfère les crevettes, crabes, poissons, escargots etc…

Sédentaire et très casanier, le poulpe vit dans les fonds marins, caché dans un rocher, en attente du crépuscule, début de la période quotidienne de chasse.

Le poulpe vit un à quatre ans en fonction de son espèce et ne se reproduit qu’une fois. Ils se reproduisent puis la femelle va ensuite se réfugier dans un antre close, protéger et ventiler ses oeufs en soufflant de l’eau dessus. Elle ventile ses œufs jusqu’à ce qu’ils éclosent, ce qui peut prendre plusieurs semaines à plusieurs mois selon l’espèce et la température de l’eau. Durant toute cette période, la femelle ne s’alimente plus. Ainsi après l’éclosion des œufs, la femelle poulpe vidée de son énergie, n’a plus la force de se défendre des prédateurs. Ainsi, même des petits poissons carnivores qui la fuyaient jusqu’alors, l’attaquent à mort. Les mâles quant à eux ne s’occupent pas de leur descendance, ainsi il n’y a pas de transmission de connaissance d’une génération à la suivante. Les jeunes poulpes apprennent à se camoufler, à imiter l’environnement qui les entoure par l’observation. Sur leurs vieux jours, les mâles eux deviennent séniles.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

X